Le marché éolien brésilien serait le plus prometteur du monde

Le marché éolien brésilien serait le plus prometteur du monde

 Folha de São Paulo, 19 Avril 2011

Le marché brésilien de l’énergie éolienne serait le plus prometteur du monde selon l’Impsa, multinationale argentine qui génère le plus d’investissement dans ce secteur au Brésil, à travers sa filiale Energip. L’entreprise a en effet investi près de 4 milliards de R$ dans le secteur, pour le développement de 6 unités de production, à Santa Catarina, au Ceará et à Rio Grande do Norte, et de deux centres de recherche à Recife. L’entreprise a dans ce cadre reçu un prêt de 480 millions de R$ de la part de la BNDES.

Présente sur le marché de l’énergie éolienne depuis 2005, Impsa produit des turbines pour les centrales hydroélectriques brésiliennes, comme celle de Belo Monte, et des équipements éoliens et hydroélectriques pour les deux unités de production qu’elles possèdent à Pernambuco. L’intérêt de cette entreprise pour le Brésil est justifié : le gouvernement a ouvert un appel d’offres pour fournir 5 500 mégawatts, et les spécialistes évaluent le potentiel du pays à 160 000 mégawatts, production qui pourrait répondre aux besoins d’une ville de 16 millions d’habitants. Et le marché latino-américain n’est pas aussi prometteur : l’Argentine a ouvert la production pour 500 mégawatts, 155 étant fournis par Impsa, et l’Uruguay pour 150 mégawatts, dont 50 produits par la multinationale argentine. Au Chili, les entreprises vendent l’énergie éolienne directement sur le marché, ce qui commence à se développer au Brésil. Mais ce modèle n’est pas encore utilisé par Energimp.

Selon l’entreprise, l’énergie éolienne est très compétitive sur le marché brésilien. En effet, les conditions météorologiques sont idéales. Quand il y a du vent, il n’y a pas de pluie. Et quand il pleut, il y a toujours du vent. Il est alors possible d’économiser l’eau comme source d’énergie alternative.