La FINEP veut accélérer le développement du secteur de la robotique

Les investissements de la FINEP, structure de Financement d’Etudes et de Projets dépendante du ministère de la Science et des Technologies, devraient croître dans tous les secteurs d’innovation technologique stratégiques pour le Brésil ayant trait à la robotique. C’est ce qu’a affirmé Hudson Lima Mendonça, directeur adjoint de la coopération de l’institution, lors d’un séminaire sur l’innovation technologique dans l’industrie brésilienne des robots.

Entre 2004 et 2010, la FINEP a investi 47,5 millions de R$ dans l’industrie robotique. Selon Mendonça, l’un des défis du secteur est l’exploration pétrolière. Dans le cadre des découvertes du Pré-Sal, les besoins en termes d’automatisation sont grands pour affronter les conditions géologiques difficiles. Les investissements ont alors tendance à augmenter pour répondre à ces exigences. Il souligne que le Brésil possède déjà une expertise importante dans le secteur de la robotique au sein des bases du Ceará et de Rio. Les projets mis en place dans ces régions pourront servir de référentiels pour l’exploration de nouvelles zones.

La FINEP entre dans une phase importante de restructuration, et doit se préparer à une forte croissance des investissements. La nouvelle politique industrielle de l’Etat devrait lui permettre de définir ses aires prioritaires. L’exploration pétrolière fera alors pour sûr partie des priorités de l’institution. Mendonça affirme alors les projets de robotiques financés se concentreront au sein des zones industrielles et des champs du Pré-Sal, puis se dirigeront vers le secteur de l’agro-industrie.

Selon lui, le Brésil offre des perspectives de croissance dans tous les secteurs concernés par l’automatisation et la robotique.

, , ,