Le secteur de pétrole et du gaz investit dans l’embauche de personnel et se tourne vers d’autres marchés.

Les données de la filiale de l’Asap à Rio de Janeiro – cabinet de chasseurs de têtes – révèlent qu’au premier semestre de 2011, la demande d’ingénieurs dans le domaine du pétrole et du gaz a augmenté de 120% par rapport au deuxième semestre de l’an passé.

Pour l’associé-directeur général responsable de la filiale, Rafael Mendes, les entreprises de ce segment investissent actuellement dans l’embauche afin de se préparer au volume de travail prévu pour les années à venir. « Avec les découvertes du Pré-Sal, le Brésil a doublé le volume de ses réserves et il reste probablement encore beaucoup d’autres champs à découvrir. Le manque de main d’œuvre dans ce secteur pousse les entreprises à rechercher de nombreux ingénieurs, jusque dans d’autres secteurs, pour les préparer sur leur propre terrain » dit-il.

Les entreprises qui présentent les meilleures opportunités sont celles d’ingénierie sous-marine et qui sont fournisseurs de Petrobras. Les postes les plus recherchés sont ceux de directeur de projet, ingénieur mécanique pour les activités offshore (embarquées), ingénieur de projet, ingénieur de matériaux ainsi que soudure.

“Pour les professionnels, c’est le moment idéal de développer leur carrière compte-tenu que les entreprises sont plus que jamais disposées à investir en formation”, ajoute Meneses.

Le secteur du pétrole et du gaz représentait 27% des projets de la filiale de l’Asap à Rio de Janeiro, au premier semestre de 2011.

,