Un nouveau centre de R&D à Rio

Le centre de recherche d´Halliburton, installé sur l’île du Fundão, sera différent de toutes les autres structures dont dispose l’entreprise à travers le monde puisqu´il sera centré sur les actifs de Petrobras, avec une attention particulière portée sur les champs du Pré-sal et sur les champs matures.

L’unité entrera en activité dans un an, concrétisant ainsi les projets de développement signés avec Petrobras, il y a de ça deux ans, dans des domaines tels que le suivi de la formation, la gestion des réserves, la planification des forages et la construction de puits.

Le directeur du centre de recherche, Jacob Thomas, a affirmé être en discussion avec Petrobras pour inclure de nouveaux projets de recherches dans les prérogatives du centre. “Nous ajoutons en permanence de nouvelles idées, concepts et projets pour répondre aux besoins de Petrobras” a-t-il ajouté.

Pour le Directeur Exécutif du Pré-Sal, José Formigli, Halliburton pourrait contribuer fortement au développement des connaissances sur le réservoir carbonatique du type micro biolite. “Jusqu’à aujourd’hui dans l’industrie, jamais des découvertes commerciales n’ont été réalisée à une telle échelle ” a-t-il souligné.

Cimenter les puits en fonction de la présence de CO2 dans le gaz du Pré-sal est une des activités les plus importantes pour Petrobras, et qui pourra être développée par Halliburton dans son futur centre de recherche. “Ce CO2 doit être traité avec la plus grande attention au contact avec le ciment qui isole les couches productrices et le revêtement”, a affirmé Formigli.

La stimulation des puits forés dans le Pré-sal est une autre priorité de Petrobras. Ces derniers requièrent en effet  un traitement particulier d’acidification. L’objectif ici est de trouver une méthode qui permette la plus grande productivité entre la stimulation directe par acidification ou par rupture.

, , , ,