Le bassin de Campos recevra US$ 5,6 milliards pour améliorer sa productivité

La directrice d’Ingénierie de Production du département d’Exploration et de Production (E&P) de Petrobras, Solange Guedes, a détaillé ce lundi 30 juillet la répartition budgétaire du Programme d’Amélioration de l’Efficacité Opérationnelle du Bassin de Campos (Proef) du Business Plan 2012-2016. Jusque 2016, 5,6 Mds USD lui seront consacrés ; 4,6 Mds USD seront attribués aux dépenses et 1 Md USD sera destiné à l’investissement effectif.

Selon Solange Guedes, l’UO-BC présente une chute de l’efficacité depuis 2009. En 2011, l’indice était de 71%, un des taux les plus bas de l’histoire, et au premier trimestre de 2012, le taux était de 72%. La prévision de l’indice pour cette année est de 74%. Pour 2013, l’objectif est fixé à 76% avec une augmentation graduelle jusque 2016 pour atteindre les 90% d’efficacité.

Le bassin de Campos correspond à 80% de la production de Petrobras. Le Proef sera appliqué sur 31 sites sur une période pouvant s’étaler de 13 à 30 ans. Ceux-ci produisent 450 000 barils de pétrole par jour, l’équivalent d’approximativement un quart de la production totale de l’entreprise au Brésil. Le groupe d’actifs que le programme inclut sont des domaines pionniers comme – Garoupa, Marlim et Albacora – considérés comme arrivés à maturité et qui, grâce à cela présentent un déclin naturel de leur production.

Pour atteindre ses objectifs, Petrobras a défini 15 initiatives de court, moyen et long terme. Parmi elles, la directrice a expliqué qu’il existait une “campagne intensive pour le forage des puits, comme il existe déjà aux sites de Marlim… Une autre possibilité est d’augmenter la disponibilité des équipements pour les plateformes grâce à l’utilisation grues ”.

D’autres mesures garantiront le maintien de l’efficacité sur le long terme, comme la standardisation des équipements utilisés. “L’unité UO-BC a été construite dans les années 1980, et n’a pas adopté les mesures de standardisation que nous utilisons aujourd’hui”, dit elle. “Substituer les équipements qui ne sont pas standardisés nous prend plus de temps que ce que nous croyions. Nous avons besoin d’anticiper nos problèmes” a affirmé Solange.

Pour le directeur du département Exploration et de Production Sud/Sudeste, Gustavo Barbosa, l’industrie ne rencontre pas de difficultés particulières à fournir des équipements qui garantissent l’efficacité de la production. « Nous avons dû faire face à une plus grande complexité des systèmes. Nous sommes en train d’améliorer l’allocation des ressources, en apprenant à travailler avec des domaines complexes, tout en s’initiant à d’autres industries dans le monde » a expliqué la directrice exécutive.

Source : Agence Petrobras
Traduction : Noémie Alcaraz
Révision : Michel Curletto
contact@clubdupetrole.com.br

, , ,