La bourse en fini avec ses chutes consécutives


La forte valorisation des actions de Vale a garanti l’augmentation de 1.18% de l’Ibovespa suite à cinq publications consécutives de pertes. Cependant, l’indice n’est pas parvenu à atteindre les 60 mille points. Les indicateurs américains ont également aidé le marché d’action brésilien.

Soutenu par la forte valorisation des actions du Vale, dont le résultat du troisième semestre c’est confirmé par les projections du marché, l’Ibovespa – le principal indice boursier brésilien – a interrompu une séquence de cinq chutes consécutives en terminant jeudi 25/10 en hausse de 1,18%, dans les 58.836,78. Dans le mois, l’indice a réduit la perte à 2,26% et, dans l’année, le gain s’est accru de 1,91%. Le volume financier a totalisé 6,2 Mds de reais.

La journée du jeudi 25/10 c’est terminée par une note positive des marchés mondiaux. Cette bonne nouvelle est parvenue des États Unis où les indicateurs révélaient que le marché européen venait de réagir : augmentation de la vente dans l’immobilier et baisse de la demande d’emplois. L’Espagne va solliciter un plan de sauvetage allant jusqu’à 60 Mds d’euros afin de capitaliser son système financier. De plus, le PIB du Royaume Uni a augmenté de 1% depuis juillet, sortant ainsi de la récession.

Les actions du Vale ont enregistré une importante récupération jeudi, en annonçant un bénéfice de 3 328 Mds de reais au troisième trimestre, suite à une dévaluation de 5% pendant le mois d’octobre. Elles avaient jusque là été pénalisées par le marché à cause de la chute des prix du minerai de fer dans le marché international.

À la fermeture de la bourse, Vale ON a enregistré une valorisation de 5,63%, à 37,31 reais, et Vale PNA a augmenté de 5,57%, prenant une valeur 36,20 reais
Même si dans un premier temps les résultats du troisième trimestre équivalent aux estimations faites par les spécialistes, une analyse plus détaillée prouve que l’exploitation minière a la capacité de générer des liquidités. Elle s’en sort plutôt bien malgré les adversités rencontrées.

L’analyste chef de Magliano, Henrique Kleine, estime que le prix du minerai de fer est en train de se redresser et va continuer jusqu’à début 2013. La politique d’abandon des actifs n’apportant pas de valeur ajoutée à l’entreprise est également bien vue. Ces derniers seront transformés en investissements. L’autre objectif de réduction des coûts opérationnels est également bien perçu par l’analyste.

Une des préoccupations de la journée pour Bovespa fut OGX, qui a fermé la bourse en hausse de 2,59%, à 4,75 reais. Dans l’intraday, les actions sont montées jusqu’à 8,21% car Eike Batista a annoncé qu’il pourrait acheter de nouvelles actions ordinaires de l’entreprise pétrolière, au prix unitaire de 6,30 reais, avec une limite de 1 Mds de USD, jusqu’en 2014.

Le marché a attendu l’annonce du résultat de Petrobras vendredi. Cependant, comme le prix du pétrole a augmenté dans le marche international, les actions ont elles aussi augmenté. Petrobras ON a accru de 1,12%, à 22,62 reais, et Petrobras PN a gagné 0,97%, avec une valeur de 21,75 reais.

Les actions des banques ont de nouveau augmenté, suite à un recul depuis le début de la semaine qui montrait des résultats faibles. Bradesco PN était en hausse de 2,46% (22,20 reais) et le prix unitaire de Santander enregistrait une valorisation de 0,92% (14,25 reais). La banque espagnole a reporté ses bénéfices de 1,46 Mds de reais au troisième semestre de cette année. Selon l’IFRS, il y a eut une chute de 18,7% par rapport à l’année dernière.

Source: Jornal Econômico
Traduction: Mélanie Ventura
Révision: Michel Curletto
contact@clubdupetrole.com.br

, , , ,