L’état du Rio Grande do Sul recherche des nouveaux partenaires pour le terminal de gazéification

Des représentants de l’industrie pétrolière et de l’état du Rio Grande do Sul se sont rendus en Corée du Sud dans le but d’attirer des investisseurs. Ce périple comportait/incluait une visite à Kogas pour étudier de nouveaux partenariats pour le projet de construction du terminal de regazéification dans l’état Gaúcho.

L’équipe du programme de développement économique du Rio Grande do Sul se rendra également à Taïwan. Celle ci est dirigé par le président du Badesul, Marcelo Lopes, et par le vice-président de l’Agence de Développement et de Promotion des Investissements dans l’état du Rio grande do Sul(AGDI), Aloysius Felix da Nobrega, . Ces déplacements de la délégation « gaucha » en Asie font partie de la stratégie d’internationalisation du Rio Grande do Sul

En Septembre, un groupe formé par le gouvernement de l’état du Rio Grande do Sul, Petrobras, Samsung, Hyundai a réalisé une étude dans laquelle il a été confirmé que le projet n’est pas viable économiquement. Toutefois, ce dernier souhaiterait effectuer une seconde fois des analyses plus poussées.

Kogas, société appartenant à l’Etat Sud coréen, qui œuvre à la fois dans l’exploration et la production de gaz naturel, opération de terminaux GNL, logistique et distribution d’énergie, aurait signé un accord avec le Gouvernement de l’Etat de Rio Grande do Sul.

Le gouvernement de l’Etat du Rio Grande do Sul a renouvelé, en Corée du Sud, pour une année supplémentaire son partenariat avec Petrobras, le groupe Hyundai et Samsung C&T. L’accord entre la Corée du Sud et l’état brésilien va entrainer de nombreux investissements dans la région du Rio Grande do Sul. Hyundai a dès lors annoncé un investissement important à São Leopoldo. L’objectif est maintenant d’étudier la possibilité d’implanter un terminal de regazéification dans le Rio Grande do Sul, afin de résoudre le problème de disponibilité de gaz naturel dans la région du sud. L’intégration d’un partenaire coréen au projet, permettra de renforcer les liens entre de l’Etat RS et les investisseurs du pays du matin calme. L’état gaucho compte attirer de plus en plus d’investissements coréens. « Nous voulons que le Rio Grande do Sul devienne la destination privilégiée des entreprises coréennes qui recherchent un lieu où s’implanter au Brésil pour y développer leurs projets», explique Marcelo Lopes.

Source: Presse Brésilienne
Adaptation: Médéric de la Houssaye
Révision: Michel Curletto

, , , , ,