Le Gaz du bassin das Baleias jusqu’à campo de Camarupim

La mise en route du gazoduc « Sul-Norte Capixaba » reliant le parc des baleines au Sud de l’état d’Espirito Santo au champ de Camarupim au nord du même état a été effectuée. Les chantiers de mise en place de l’extension du gazoduc ont été achevés fin septembre alors que l’ouverture des valves a été opérée en novembre. Ce gazoduc est capable de transporter 6 millions de m³ par jour.

Le gaz du FPSO provenant de la ville d’Anchieta a alimenté une ramification du gazoduc qui fut opérationnelle en septembre dernier dans le bassin de la Baleine Bleue. Le segment, capable de supporter jusqu’à 3 millions de m³ par jour, transportait uniquement de l’huile et était dans l’incapacité de résister à un écoulement de gaz. Le gazoduc va également recevoir la production de gaz provenant de la plateforme P-58, qui sera implanté dans le bassin de la baleine bleue et qui devra produire aussi de l’huile dès 2014. Le FPSO sera capable de produire 180 mille barils d’huile et 6 millions de m³ de gaz naturel par jour.
La construction du « Sul-Norte Capixada » a été envisagée et soutenue par Petrobras pour agrandir la production de gaz du Parc des Baleines sans avoir à augmenter la capacité de l’UTG Sul, situé à Anchieta et qui aujourd’hui supporte déjà 10 millions de m³ de gaz par jour.

Un Projet encore plus attrayant
La construction de l’oléoduc « Sul Norte Capixaba » a coûté 800 millions de R$ au total, coût du matériel et des services divers compris. Elle a été effectuée en deux parties afin d’optimiser le projet et de le rendre plus attractif pour le marché.

Le consortium Technip/Allseas a été chargé du développement du tronçon en eau profonde. Cette portion, localisée à une profondeur moyenne de 1200 mètres, fait 50 kilomètres de long et possède un diamètre de 12’’ (30,5cm). Cette partie, reliée au gazoduc de « Camarupim », a requis l’installation d`un module de contrôle de PIGs (robot d’inspection de pipeline) nommé Mop-1 à une profondeur d’environ 30 mètres.

L`entreprise Subsea 7, quant à elle, a été garante de la construction de la partie en eau peu profonde du projet. Ce segment, le plus long du projet, relie le parc des baleines à MOP-1. Ce tronçon est long de 150 kilomètres et a un diamètre de 18’’ (46 cm).

La connexion entre les gazoducs de « Sul-Norte Capixaba » et celui de « Camarupim » est faite à partir d’un PLEM. Il a fallu cette fois se connecter à un réseau de canalisation de 24’’ (61cm) déjà existant qui alimente la côte en gaz naturel. Le lien entre l’oléoduc du Sul-Norte Capixaba et le pipeline de Camarupim a été mis en place afin d’éviter la construction d’un nouveau pipeline sur la plage. « Cette solution nous évite d’intervenir sur les plages et nous permet de limiter l’impact sur l’environnement » a déclaré Leonardo Rabello, chef de projet d’implémentation de pipelines sous marins et de fibres optiques pour Petrobras.

Réussir à gérer un tel projet avec de nombreux acteurs comme Petrobras et les consortiums Technip/Allseas et Subsea 7, a été un véritable défi. «Lors de ce projet, Petrobras a supervisé tout le monde. La gestion d’un tel projet était un véritable défi. Il fallait favoriser les solutions qui impactaient le moins les autres participants au projet » a déclaré Alexandre Piske, directeur des opérations de construction du Gazoduc de Esperito Santo

Utilisation des PIGs
La différence de diamètre entre les deux pipelines en eau peu profonde et la partie en eau profonde du « Sul Norte Capixaba » a exigé l’utilisation constante de PIGs dans le Gazoduc. C’est pour cette raison que Petrobras a décidé de connecter à cette section le MOP-1.
Le Module de contrôle des PIGs permet d’effectuer à distance les opérations de contrôle des PIGs. Il a été construit par le consortium Promon/MPE sur le chantier de Sao Roque do Paraguaçu, dans l’état de Bahia. Le lancement de ce module a été effectué grâce à un bateau grue en aout dernier. Petrobras ne détient pour le moment qu’un seul exemplaire de cette technologie, le MOP-1 sera très certainement utilisé pour exporter la production de gaz naturel du Parc dos Doces, actuellement en phase d’exploration dans la baie d’Espirito Santo.

Focus sur les PIGs
Les PIGs sont une variété de robots utilisée par les compagnies pétrolières capable d ‘inspecter l’intérieur des pipelines à la rechercher de fissures ou dommages diverses. Ils peuvent être de tailles et de formes diverses selon la mission à réaliser.

Source: Energia Hoje
Traduction: Médéric de la Houssaye
Révision: Michel Curletto

, , , ,