Le Brésil va dépasser la Bolivie en capacité de regazéification de GNL

Avec l’entrée en service en Septembre de cette année du terminal de regazéification de gaz naturel liquéfié (GNL) Bahia (TRBA), le Brésil aura une capacité de 41 millions de m3/jour de regazéification de GNL. La déclaration a été donnée dans la matinée du mercredi 6 Mars par le directeur général de la logistique et des intérêts de Petrobras, Luciana Rachid lors de la présentation au Rio Gas Forum.

« Actuellement, la capacité de regazéification du Brésil est de 27 millions de m3/jour, quand le TRBA entrera en production, le pays augmentera sa capacité à 41 millions de m3/jour, un volume supérieur a celui de la Bolivie qui est de 30 millions de m / jour de gaz naturel « , a t-elle dit.

Le TRBA est situé dans la Baie de Todos os Santos, Bahia.

Selon l’exécutif, le marché du gaz au Brésil est encore en cours de développement et de consolidation, mais l’offre de gaz a été augmentée.
« Notre part du gaz dans la matrice énergétique nationale est encore de 10,1%, alors que la moyenne mondiale est de 21,4%», a t-il dit. Luciana Racheid a également indiqué que, même avec la croissance de l’offre de GNL au Brésil après 2030, Petrobras n’a pas l’intention d’exporter du gaz. «Nous allons étendre nos activités dans la commercialisation et le transport de GNL.
A l’heure actuelle, cette idée n’est pas dans le plan stratégique de Petrobras. »

Selon elle, en 2012, Petrobras a importé des volumes importants pour répondre à la demande intérieure, en particulier des volumes thermiques qui doivent être entraînée par la réduction du niveau des réservoirs hydroélectriques.

« Au total, il y a eu 45 opérations d’achat de GNL à l’étranger l’année dernière, avec des frais en provenance de dix pays différents,» a t-il souligné Rachid.

Le Directeur de l’Etat a déclaré que la croissance de la demande de gaz moyenne était de 74,5 millions de mètres cubes par jour, soit 22% supérieur à la moyenne en 2011. Et la production nationale de gaz de Petrobras a augmenté de 18% avec l ‘importation du gaz bolivien.

Source : Redação TN/ Maria Fernanda Romero
Interprétation: Anaelle PLEURMEAU
Révision : Michel CURLETTO
contact@clubdupetrole.com.br

, ,