Les pertes d’OGX dues aux puits secs s’évaluent à 805M R$

La compagnie OGX a divulgué hier les pertes entrainées par les puits secs ou régions improductives dans les bassins de Campos et Santos, dont les montants s’élèvent à 1,19Mds de R$, ce qui a entrainé pour la compagnie un préjudice d’exploitation de 1,18Mds de R$. Grâce à un crédit d’Impôt sur le Revenu accordé à l’entreprise d’une valeur de 424M de R$, le montant net de la dette a été réduit à 805M de R$ pour le premier semestre. Cette valeur est cinq fois plus importante que la dette de 144,8M de R$ enregistrée lors du premier bilan.

La compagnie a dépensé 1,1Mds de R$ le premier trimestre et se retrouve à la fin du mois de Mars avec un solde de 2,3Mds de R$ dans sa trésorerie. Selon l’entreprise, ceci est principalement du aux investissements, qui représentent 578M de R$, au payement d’intérêts s’élevant à 113M de R$ et aux 403M R$ destinés aux fournisseurs.

Le bilan de trésorerie fut divulgué deux jours après la confirmation de la vente de 40% du champ de Tubarão Martelo à la compagnie malaisienne Petronas, pour une valeur de 850M d’USD.
L’entreprise brésilienne recevra 250M d’USD d’ici peu, une fois les autorisations règlementaires de l’Agence Nationale du Pétrole (ANP) et du Conseil Administratif de la Défense Economique (Cade) reçues. 500M d’USD seront libérés pour la trésorerie d’OGX à partir d’un compte dépositaire afin de lancer le début de sa production au sein du champs, prévue pour la fin du troisième trimestre. Les 100M d’USD restants seront déboursés, dès lors que la compagnie aura atteint certains niveaux de production. OGX recevra 50M d’USD lorsque sa production de pétrole atteindra 40 milles barils/jour, 25M d’USD de plus si la production atteint 50 milles barils/jour et enfin encore 25M d’USD dès lors que le niveau de production du champs atteindra 60 milles barils/jour.

L’entreprise a abandonné les régions de Cozumel et Cancun dans le bassin de Campos « après n’avoir identifié aucune présence significative d’hydrocarbures » et aussi les régions de Tambora et Tupungato, dans la même bassin. En Décembre, OGX a informé la Commission des Valeurs Mobilières (CVM) que ces attentes concernant les volumes récupérables totaux s’évaluaient entre 209M et 270M de barils de pétrole équivalent (BOE) pour Cozumel et 184M à 294M de BOE pour Cancun. En Janvier, elle a affirmé ne pas avoir trouvé de pétrole à Cozumel.

Source : Claúdia SCHÜFFNER et Rafael ROSAS
Traduction : Lucie CHOUAID
Révision : Michel CURLETTO
contact@clubdupetrole.com.br

, , ,