Les salaires du secteur du pétrole et du gaz ont augmenté de 8,5% en 12 mois

Le Brésil est le 8ème pays qui paye le mieux ses employés, avec une moyenne annuelle de 111 milles USD par an.

Les salaires du secteur du pétrole et du gaz ont augmenté de 8,5% entre Mars 2012 et Mars 2013. Bien que l’année 2012 ait été marquée par un prix variable du pétrole, du à la crise en Europe et au ralentissement de l’économie chinoise, l’indice des salaires a pourtant évolué d’avantage que les 6% entre Mars 2011 et Mars de l’année dernière.
Ces informations se trouvent dans le Guide Global des Salaires du Pétrole & Gaz, produit par la société de recrutement spécialisé Hays, en collaboration avec le site anglais Oil & Gas Job Search.

D’une manière générale, en Amérique du Sud, les professionnels du secteur assistent à une forte croissance de leurs salaires. Le Brésil occupe la 8ème position parmi les pays qui payent le mieux leurs employés – en moyenne 111 milles USD par an. Concernant la main d’œuvre importée, le pays figure à la 16e position, en déboursant en moyenne 131 milles USD par an.
Comparativement aux 12 derniers mois et à la période précédente, les salaires des employés furent diminués de 7,2%, alors que les salaires concernant la main d’œuvre importée ont augmenté de 23%.

« Même en considérant le potentiel offert par les découvertes du pré-sal, le Brésil a retardé l’offre de certaines concessions pour permettre l’exploration de ces champs. Récemment, les appels d’offres ont commencé à être annoncés et cela a permit de donner un nouvel élan au marché national du pétrole et du gaz », affirme le dirigeant d‘expertise de P&G de Hays, Keith Jones.
Selon lui, le manque de main d’œuvre continue d’être le problème majeur du Brésil. Cependant, avec l’attractivité permanente du marché du pétrole, la tendance est plutôt à la croissance de la qualification de professionnels.

Dans le ranking des pays qui offrent les salaires les plus élevés, l’Australie, en référence au gaz naturel liquéfié (GNL), figure au sommet.
Bien que de légères baisses aient été enregistrées concernant les moyennes des salaires attribués respectivement aux employés locaux et à la main d’œuvre étrangère, le pays maintient son leadership, paradoxalement à la tendance globale, en déboursant en moyenne 163 milles USD par an pour les employés et 171 milles USD pour la main d’œuvre importée.
Dans le top des 5 pays qui offrent les salaires les plus élevés, on retrouve la Norvège, la Nouvelle Zélande, les Pays Bas et le Canada.

Source : Bruno MARTINS
Traduction : Lucie CHOUAID
Révision : Michel CURLETTO

, , , , ,