Le Brésil et la France envisagent un accord pétrolier

Le 11ème round de concessions de l`Agence Nationale du Pétrole (ANP), qui a eu lieu les 14 et 15 Mai, a débouché sur un compromis d`envergure internationale. Il s`agit en effet d`un futur accord de coopération entre le Brésil et la France, prévu afin d`éviter les accidents concernant l`exploration du pétrole offshore.

Dès lors que les autorités brésiliennes eurent annoncé l`entrée, au sein du round de concession, des blocs appartenant au bassin de Foz do Amazonas, en mer, appartenant à l`Etat d`Amapa, le gouvernement français a formellement manifesté au Ministère des Relations Extérieures sa préoccupation concernant le risque de fuite du pétrole au sein du bloc.

En effet, les courants maritimes de l`Etat du Nord vont en direction de la Guyane française, département appartenant à la Nation Européenne. Le pays aurait des réserves estimées à 500M voir 1Md de barils. Il y a même des blocs spécifiques à l`exploration, appartenant à Shell, Tullow Oil et Total.

L`entrée du bloc de Foz do Amazonas dans le round de concessions brésilien confirme bien l`existence de pétrole dans ce bloc. Itamaraty, le ministère des relations extérieures, a confirmé lors d`un communiqué que “le Brésil a proposé à la France le projet d`un accord de coopération pour éviter les accidents“. Une fois signé, ce document sera le premier de ce type conclut par le pays.
Toute la production nationale de pétrole doit être répartie dans les blocs, sans frontières, avec les autres pays.

Source O Globo
Traduction : Lucie CHOUAID
Révision : Michel CURLETTO
contact@clubdupetrole.com.br

, , , , , , , , ,